Rechercher
  • Cassandra Vachon

Le diabète et l'activité physique

Le diabète est une maladie chronique qui ne se guérit pas, mais que l’on peut traiter. Le diabète de type 2, qui est la forme la plus fréquente, est caractérisée par une résistance à l’insuline. Cela se traduit par le fait que les personnes atteintes de celle-ci produisent de l’insuline, mais elle ne fonctionne pas efficacement. La glycémie, soit le taux de sucre dans le sang, est très élevée chez ces personnes, car le corps ne peut utiliser le sucre comme source d’énergie étant donné que l’insuline est dysfonctionnelle.


Un mauvais contrôle de la glycémie peut entraîner plusieurs complications telles que les maladies cardiovasculaires, du rein, des yeux, du système nerveux et même un risque d’amputation.


Heureusement, l’activité physique aide à prévenir et à réduire les risques de développer ces complications. En combinant l’entraînement musculaire et cardiovasculaire, elle joue un rôle primordial dans le contrôle glycémique de la personne atteinte de diabète de type 2. En effet, l’activité physique va aider cette personne à diminuer sa glycémie et sa résistance à l’insuline. En d’autres termes, cette personne va avoir besoin de s’injecter moins d’insuline dans sa journée, car son insuline sécrétée naturellement va être plus efficace et qu’en bougeant, les muscles de la personne consomment du sucre. Ainsi, ces deux facteurs diminuent la glycémie. Également, l’activité physique permet de réduire la quantité de médicaments prise pour contrôler le diabète, puisqu’elle produit les mêmes résultats que ces médicaments. Cela est très bénéfique, car certains médicaments ont des effets secondaires sur le corps. L’insuline est un exemple très simple. Elle entraîne une prise de masse grasse considérable sur une période d’un an. Ainsi, l’activité physique aide à maintenir un poids santé et à diminuer les risques de maladies cardiovasculaires que provoque un surplus de poids. Par contre, avant d’arrêter ou diminuer la prise d’un médicament, il est important d’avoir un bon contrôle glycémique, ainsi que le consentement de votre médecin et de votre pharmacien.


Le kinésiologue joue un rôle crucial dans la prescription d’exercices pour une personne atteinte de diabète puisqu’il y a plusieurs facteurs à prendre en considération. D’abord, il y a certaines complications reliées au diabète, soit des blessures ou bien certaines maladies comme décrites plus haut. Ce professionnel de la santé a les compétences pour adapter les exercices, l’intensité, la fréquence et la durée des entraînements à ses clients diabétiques selon leur condition. De plus, certaines personnes diabétiques prennent des médicaments pour contrôler leur glycémie. Certains médicaments ont des effets secondaires lors de la pratique d’activité physique et même sur la période après l’entraînement. Le kinésiologue a les connaissances nécessaires pour reconnaître les signes de ses effets secondaires et ainsi, les prendre en considération lors des entraînements.


Bref, l’activité physique supervisée par un kinésiologue reste le meilleur médicament pour aider à contrôler la glycémie d’une personne ayant le diabète de type 2. N’hésitez pas à nous contacter pour avoir un suivi adapté !


P.s. Il y a actuellement un rabais de 15% pour les personnes diabétiques avec un suivi avec notre stagiaire Cassandra. (Semaine du 28 juin au 4 juillet 2020 inclusivement)

75 vues0 commentaire