Rechercher

Le kinésiologue VS Le coach

Ma page Facebook a vu le jour il y a presqu’un an, avant même que je mette sur pied mon entreprise. Certaines personnes y verront une stratégie marketing, mais en fait, je vais vous expliquer le vrai départ d’Andréanne Raby – Kinésiologue, jadis « La p’tite kin ».


En novembre dernier, une personne près de moi est arrivée avec un plan d’entraînement, ou plutôt, une série d’exercice sans réelle suite logique griffonnée sur un bout de papier, ainsi qu’un plan alimentaire. Bien que cette personne soit loin d’être une athlète, elle a tout de même permis l’enrichissement d’une compagnie de suppléments pendant un mois, car c’est le temps que ça lui a pris avant de décrocher de son abonnement en salle d’entraînement et de son programme de nutrition. Les suppléments, ce n’est pas le sujet d’aujourd’hui, ça viendra, mais pas tout de suite. Nous ne pouvons pas enlever le fait que cette personne était remplie de bonnes intentions et avait à cœur le désir d’une meilleure santé. Elle n’avait uniquement pas utilisé les bons outils pour atteindre ses objectifs. Les exercices choisis n’étaient pas du tout adaptés à la condition de cette personne, ni même spécifiques à ses besoins.


Comment est-ce que je sais ?


J’ai étudié trois ans au baccalauréat pour apprendre et comprendre le fonctionnement du corps humain, son anatomie, ses systèmes, comment il se comporte à l’activité physique et sa biomécanique. J’ai aussi appris comment interagir avec les blessures musculosquelettiques, les conditions telles que le diabète, l’hypertension artérielle, les femmes enceintes, les personnes âgées, le phénomène lié au vieillissement et plus encore. On a appris à prescrire l’activité physique de façon spécifique, sécuritaire et adaptée à la personne en face de nous, à interagir, à développer un lien professionnel, à la motiver, à évaluer ses habitudes de vie, à l’entraîner à cheminer, à atteindre des objectifs réalistes et à adopter de meilleures habitudes de vie. J’ai également suivi un cours de nutrition qui m’a aidé à comprendre ce que mes collègues nutritionnistes font dans leur métier et répondre aux questions simples de mes clients quand les nutritionnistes ne sont pas disponibles.


Mon baccalauréat en kinésiologie m’a appris beaucoup, toutefois, il ne m’a pas appris à gérer les coachs qui ont une formation d’une fin de semaine, mais qui considèrent avoir les mêmes connaissances que celles que j’ai développé en trois ans. J’ai développé une relation amour-haine avec ces derniers au fil du temps, car en tant que kinésiologue, ma mission première est de faire bouger les gens, de les amener à aimer le mouvement. Honnêtement, les coachs sont d’excellent vendeurs, ils nous aident dans notre mission en faisant bouger leur clientèle. Par contre, ce que j’aime moins, ils vendent le rêve de la silhouette idéale au détriment de la santé physique et mentale du client. Certains véhiculent de fausses informations sur les médias sociaux qui sont partagés à coup de milliers, ils font des programmes qui ne sont pas adaptés et qui créent des blessures à long terme. Nous savons que ces blessures nuisent sur plusieurs plans et peuvent même créer la kinésiophobie, la peur du mouvement.


Alors, au final, j’ai créé cette page Facebook dans le but de véhiculer des informations pertinentes dans le domaine de l’activité physique et de la nutrition. Pour véhiculer ces informations, qui de mieux que le spécialiste du mouvement, le kinésiologue, et le spécialiste de la nutrition, le nutritionniste. Alors, à chaque fois, que je croise quelqu’un et que ce dernier me parle d’un de mes articles ou vidéos, je suis contente, car pour moi, c’est un pas de plus vers mon objectif personnel.


Je suis kinésiologue.


Je vais débuter chaque intervention avec une évaluation complète de votre condition physique et vos habitudes de vie.


Je vais vous diriger vers l’intervention appropriée en fonction de vos objectifs, de votre budget et de mon jugement clinique.


Je vais vous référer au nutritionniste ou un autre professionnel de la santé si besoin

.


Je vais vous aider à atteindre des objectifs réalistes et spécifiques à votre condition.


Je vais m’adapter à votre réalité, à vos conditions, vos blessures et plus encore.


Alors, la prochaine fois qu’une personne près de moi aura à choisir quel professionnel s’occupera de sa santé, j’espère qu’elle aura les outils nécessaires pour faire le bon choix.

197 vues0 commentaire