Rechercher

Les bienfaits de l'activité physique chez les gens ayant le trouble du spectre de l'autisme

Le sport est connu pour ses nombreux bienfaits au niveau de la santé physique et mentale chez la population en général. Mais il rare que nous parlons des bienfaits de la pratique d’activité physique sur les populations à besoins plus particuliers. Qu’en est-il des personnes ayant un trouble du spectre de l’autisme (TSA) ?


Premièrement, il est important de comprendre ce qu’est un TSA pour ensuite mieux apprécier les effets de l’activité physique sur cette population. Le TSA est un trouble neurodéveloppemental qui se définit par une déficience de la communication, une difficulté dans les interactions sociales et des comportements atypiques par rapport à un enfant n’ayant pas ce trouble. De plus, le diagnostic est posé, par un médecin ou un psychologue, à partir de questionnaires de dépistage standardisés dès l’âge de 18 mois. Les premiers signes se manifestent dès la petite enfance, mais ils peuvent être plus facilement remarquables lors de l’entrée à l’école.


Deuxièmement, certains jeunes ont des limitations motrices significatives telles qu’une déficience en niveau de l’endurance musculaire, de l’équilibre et de la coordination. Ils seront donc plus susceptibles de diminuer leurs activités physiques et de choisir des activités solitaires, par exemple les jeux vidéo. Cela entraîne certaines maladies : l’anxiété sociale, la dépression, l’obésité et le déficit de l’attention avec hyperactivité.


C’est pourquoi l’activité physique est primordiale auprès de cette population : cette pratique vient diminuer et contrer ces aspects décrits ci-haut. De même, les comportements dits « indésirables » peuvent être atténués après 20 minutes d’activité physique à intensité modérée ou élevée comme la course à pied ou le vélo.


Voici donc un résumé des nombreux bienfaits de l’activité physique sur les aspects :


- Physiques :

  • Améliore :

  1. Endurance et force musculaire;

  2. Développement des habiletés locomotrices;

  3. Perte de poids;

  4. Équilibre, agilité et coordination.

  • Diminue :

  1. Comportement d’hypersensibilité;

  2. Comportements mésadaptés.

- Psychologiques :

  • Améliore :

  1. Estime de soi;

  2. Épanouissement de soi;

  3. Gestion de l’impulsivité/colère/agressivité.

- Cognitifs :

  • Améliore :

  1. Écoute;

  2. Concentration;

  3. Mémoire de travail;

  4. Discipline.

  • Diminue les troubles de comportement

- Sociaux :

  1. Améliore le développement des compétences et des habiletés sociales;

  2. Permets de pratiquer et de participer à différentes activités & interagir avec d’autres personnes.

Bref, que ce soit sur le plan physique, psychologique, cognitif ou social, il y a beaucoup d’avantages à considérer lors de la pratiquer l’activité physique lors que nous avons un TSA. Chaque personne est unique avec son trouble et il est donc important d’adapter les activités selon la personne.


Si vous avez des questions, ou bien si vous voulez débuter la pratique d’activité physique, n’hésitez pas à nous contacter ! Il nous fera plaisir de vous guider.


Sources :

American Psychiatric Association. (2013). Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders, Fifth Edition, Arlington, American Psychiatric Association.


Carbonneau, H., Crevier, L. et Duquette, M-M. (2014). Guide facilitant les interventions lors de la pratique d’activités physiques et sportives chez les jeunes ayant un trouble du spectre de l’autisme. Choisir de gagner. http://bel.uqtr.ca/id/eprint/2996/1/Guide_TSA_%20FINAL%20%283%29.pdf


Crevier, L. (2014). L’activité physique pour les enfants et adolescents présentatn un trouble du spectre de l’autisme [essai de maîtrise, Université du Québec à Trois-Rivières]. Cognitio. http://depot-e.uqtr.ca/id/eprint/7444/1/030824062.pdf


Fédération québécoise de l’autisme (2019). Dépistage et diagnostic. https://www.autisme.qc.ca/tsa.html


INSPQ. (2017). Surveillance du trouble du spectre de l’autisme au Québec. https://www.inspq.qc.ca/sites/default/files/publications/2310_surveillance_trouble_spectre_autisme.pdf

Maïano, C., Hue, O., Moullec, G. et Pepin V. (dir.). (2020). Guide d’intervention en activités physiques adaptées à l’intention des kinésiologues. Presse de l’Université du Québec.


Ofner, M., Coles, A., Decou, M. L., Do, M. T., Bienek, A., Snider, J. et Ugnat, A.-M. (2018). Trouble du spectre de l’autisme chez les enfants et les adolescents au Canada 2018 : un rapport du système national de surveillance du trouble du spectre de l’autisme (publication no 170434). Agence de la santé publique du Canada. https://www.canada.ca/content/dam/phac-aspc/documents/services/publications/diseases-conditions/autism-spectrum-disorder-children-youth-canada-2018/trouble-spectre-autisme-enfants-adolescents-canada-2018.pdf

22 vues0 commentaire