Rechercher
  • Cassandra Vachon

Les bienfaits de l'activité physique sur le vieillisement

Comme la puberté, le vieillissement apporte son lot de changement chez l’être humain. Plus précisément, les fonctions cardiorespiratoires, musculosquelettiques, cognitives et motrices se détériorent au fils des années. L’activité physique est donc un très bon moyen de contrer cela en maintenant et en améliorant la condition physique et cognitive. Dans ce texte, nous parlerons des effets sur le corps à plus ou moins long terme.


Tout d’abord, l’entraînement de type aérobie permet d’augmenter la consommation maximale en oxygène. Cela permet alors d’augmenter son endurance cardiovasculaire pendant les entraînements ainsi que dans la vie de tous les jours. Également, ce type d’effort améliore la pression artérielle pendant l’activité, permet de diminuer les risques d’accident cardiovasculaire et de mieux contrôler sa glycémie. L’entraînement aérobie aide à diminuer le taux masse grasse et la perte de densité minérale osseuse que l’on peut voir après la ménopause. Ce dernier point est important, car cela minimiser les risques de fractures.


Par la suite, l’entraînement de type contre résistance, ou musculaire, augmente la force, la puissance, l’endurance ainsi que la masse musculaire. Ceci est un aspect primordial tant qu’en à la conservation de son autonomie quotidienne. C’est pourquoi ce type d’entraînement est très important chez les personnes âgées. L’entraînement musculaire permet aussi de réduire la perte de densité minérale osseuse, comme décrit ci-haut.


Il est plutôt rare que nous entendions les bienfaits de l’activité physique sur notre cerveau. La pratique d’activité physique réduit les risques de déclin cognitif et de démence. En d’autres termes, cela permet d’augmenter les processus cognitifs reliés au traitement de l’information et aux fonctions exécutives. De même, les risques de dépression, d’anxiété et d’isolement se voient limités.


Bref, bouger quotidiennement apporte beaucoup de bienfaits chez les personnes âgées. Il y a une prévention au niveau du risque de chutes, cela aide à préserver l’autonomie fonctionnelle et à lutter contre la perte d’indépendance et cela atténue le risque de mortalité et l’apparition des facteurs de comorbidité associés à la sédentarité.


Si vous avez des questions, ou bien si vous voulez débuter la pratique d’activité physique, n’hésitez pas à nous contacter! Il nous fera plaisir d’établir un plan d’entraînement avec vous.


Source : Guide d’intervention en activités physiques adaptées à l’intention des kinésiologues

17 vues0 commentaire