Rechercher
  • Cassandra Vachon

Les blessures reliées au ski alpin et prévention

Avec la belle neige qui frappe à nos portes, quoi de mieux que d’en profiter en allant faire du ski alpin ! Que ce soit pour de la compétition ou par pur plaisir, ce sport permet d’observer de beaux paysages et de visiter plusieurs régions. Ce sport, combinant endurance cardiovasculaire, force, stabilité et coordination, ne paraît pas si facile que cela !

En règle générale, il y a trois principes à respecter sur les plans musculaires et articulaires pour optimiser les performances. Ces principes se basent sur les mouvements effectués lors d’une descente. Nous voulons renforcer et étirer certains muscles des jambes, mais aussi renforcer les muscles tronc (abdominaux et dos). Également, il y a des propriétés articulaires importantes à avoir pour parvenir à bien effectuer le transfert de poids et ainsi être fluide dans notre descente. Nous voulons une bonne mobilité à la hanche, un tronc stable et une coordination efficace entre les bras, le tronc et les jambes.

Nous n’y pensons pas toujours, mais il y a un risque de blessures lorsque nous pratiquons excessivement ce sport, comme tous les autres. Voici quelques exemples et comment les prévenir :

- Entorse au genou : ici, nous parlons de l’entorse au genou au niveau du ligament croisé antérieur, car c’est celui-ci qui est le plus à risque de se déchirer. Elle est majoritairement causée par des changements de direction brusques, un manque de proprioception lorsque le genou est en flexion et un manque de coordination des muscles latéraux du genou.

Prévention : renforcer les muscles des jambes en travaillant selon différents angles et développer la proprioception en travaillant avec des surfaces instables.

- Pubalgie : elle est engendrée par le surmenage des muscles adducteurs de la cuisse. Le fait de devoir porter des bottes et des skis amène un très grand travail à ces muscles plus faibles. De plus, la position accroupie et les poussées latérales et arrières amènent une forte traction sur ces muscles. Les douleurs se retrouvent alors à l’aine.

Prévention : étirer le grand droit de l’abdomen, les adducteurs, les abducteurs, le psoas-iliaque et le grand fessier. Vous pouvez aussi masser la région de l’aine pour aider à relâcher les contractures. Travailler les muscles adducteurs.

- Fracture : le risque de chute dans sport amène un risque de fracture. En effet, les pieds sont fixés dans une haute botte rigide et les chutes peuvent donc engendrer des fractures à cette partie du corps, car le pied ne peut pas bouger. De plus, le poignet peut être affecté s’il absorbe une partie de l’impact lors de la chute.

Prévention :les chutes sont imprévues, mais peuvent blesser énormément. Il est alors important de les prévenir. Il faut stimuler la proprioception, la coordination, le temps de réaction et la technique.

Bref, le ski alpin est un sport d’hiver mélange mobilité et stabilité du corps. Les blessures se situent surtout au niveau du bas du corps et il est primordial de les reconnaître pour qu’elles ne s’aggravent pas. Il est à noter que les étirements doivent se faire après l’activité pour être optimaux. Il ne faut pas oublier de travailler notre proprioception et nos réflexes pour diminuer le risque de chutes.

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions ou alors si vous voulez optimiser vos performances !


Source : Les exercices qui vous soignent : Prévenir et soulager les blessures liées au sport.

14 vues0 commentaire