Rechercher
  • Cassandra Vachon

Prévenir les malaises liés à la chaleur

Avec l’arrivée du beau temps, nous sommes tentés de profiter au maximum de cette belle température. Que ce soit de la course, du vélo, de la marche, de la randonnée pédestre ou bien des entraînements extérieurs, tous les moyens sont bons pour bouger.

Toutefois, ne pas se préparer correctement à nos sorties extérieures comporte des risques. Ces risques, définis comme des malaises, comportement notamment des crampes musculaires et des coups de chaleur. Nous pouvons sentir l’apparition de certains symptômes avant qu’ils ne soient trop intenses. Plus précisément, les premiers signaux qui se manifestent, peu importe le malaise, sont les nausées, les tremblements et les maux de tête.

Par la suite, lorsque nous ressentons des symptômes de fatigue, de soif excessive et que notre sueur est abondante, cela peut mener à des crampes musculaires. Ce phénomène peut s’expliquer par le fait que lorsque la chaleur extérieure est très élevée, notre chaleur corporelle s’élève. Cela entraîne alors une augmentation de notre sudation. Ainsi, nous perdons plus d’eau, d’électrolytes et finalement, cela peut causer une déshydratation.

Également, les coups de chaleur sont des malaises d’une grande sévérité, puisqu’ils peuvent causer des dommages aux organes vitaux. Les signaux d’alerte sont la cessation de la transpiration, la confusion et finalement, la perte de connaissance.

Il y a plusieurs moyens pour prévenir ces malaises. Il est conseillé de s’entraîner le matin ou le soir, puisque les températures sont moins élevées que celles durant l’après-midi. Ainsi, si la température extérieure est plus élevée que 28 °C, il est suggéré de reporter notre activité. De plus, porter des vêtements pâles et légers permet de ne pas trop attirer les rayons du soleil et permet d’évacuer la chaleur corporelle excessive. Évidemment, boire de l’eau avant, durant et après notre entraînement est très important ! Bref, il faut toujours avoir en sa possession une bouteille d’eau et boire régulièrement. Comme tous les types d’entraînement, il faut s’acclimater PROGRESSIVEMENT à la chaleur, ça pourrait vous aider à diminuer les risques de malaises.

Si vous croyez qu’une personne souffre d’un coup de chaleur, vous devez contacter les services pré-hospitaliers d’urgence, l’apporter dans un endroit frais et ombragé, retirer une couche de vêtements et l’éponger avec de l’eau froide.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à contacter nos professionnels en kinésiologie et on vous souhaite un bel été actif.

44 vues0 commentaire